TOP Meilleures fin de séries TV

TOP Meilleures fin de séries TV

TOP des MEILLEURES FINS DE SÉRIES TV

Le top que nous allons vous présenter est évidemment subjectif et reflète les goûts de son auteur. Evidemment ce top sera full spoiler donc si vous ne voulez pas être spoilés, ne le lisez pas. Ce top ne contiendra pas de fin d’animé car un top spécifique pourra être fait sur le sujet.

Et surtout complétez ce top en commentaire avec vos fins préférés.

Qu’est ce qu’une bonne fin de série TV ?

Déjà faut-il que la série ne fût pas annulée avant de nous avoir raconté son histoire (même s’il y a une exception dans ce top). Une bonne fin c’est celle qui nous délivre le message de l’œuvre, qui nous fait nous rendre compte que ses personnages vont nous manquer et qui, une fois regardée, nous laisse triste mais étrangement satisfaits d’avoir vécu ce moment si fort.

10. Malcom in the middle :

La série Malcolm in the middle reste à ce jour une des plus grandes réussites dans le domaine des séries humoristiques. Mais si elle est si forte, c’est qu’en plus de nous faire rire elle a une vraie analyse de la société américaine. Dans une scène parfaite, Lois, la mère de Malcolm, explique à ce dernier quelle est sa place dans le monde, pourquoi il était important qu’il en « bave autant » pour au final, grâce à son intelligence, pouvoir enfin représenter « les petites gens » dans un monde qui les met de côté.

Humour, émotion et accomplissement du héros, la fin de Malcolm est une réussite totale.

9. La petite maison dans la prairie :

Oui l’auteur de ces lignes est tout autant étonné que vous.

Qui aurait pu penser que la fin de La petite maison dans la prairie se ferait dans un déluge d’explosions ?

Après des années à tenter de survivre dans la ville de Walnut Grove, les habitants apprennent avec stupéfaction qu’un magnat de l’immobilier est propriétaire de leur terre. Les habitants du village ne veulent appartenir à personne et quitte à tout perdre, ils garderont leur liberté.

Ils font alors exploser leurs maisons. Ils seront fiers et libres jusqu’au bout et le magnat immobilier n’aura d’eux que des cendres. Une des fins les plus fortes et clivantes de l’histoire des séries TV.

8. Buffy contre les vampires :

L’affrontement final est cataclysmique et homérique entre l’équipe de la tueuse et les hordes des vampires, certains héros y laisseront même leur vie tragiquement. Arrive alors la fin de l’arc de rédemption de Spike qui par amour pour la tueuse se sacrifiera pour stopper les forces du mal. Un moment tragique où la tueuse tentera de lui mentir en lui disant qu’elle l’aime et où ce dernier la remerciera même s’il sait que le cœur de la tueuse est tourné vers un autre. Serein, il se sacrifiera héroïquement pour que la femme qu’il aime survive.

La ville maudite de Sunnydale n’y survivra pas mais l’ultime adversaire – si on ne prend pas en compte les BD – sera stoppé.

Buffy fini alors son parcours héroïque en étant une femme libérée enfin maitre de son destin. Le dernier plan la montre se tourner vers l’avenir.

7. Spartacus :

La victoire dans la défaite. Comment raconter la fin tragique de Spartacus en donnant une note d’espoir. Car on le sait, la dernière bataille de l’ancien esclave sera une défaite cuisante.

Mais même s’il perd, il marquera l’histoire comme l’ultime résistant à un empire sur le déclin. Il est l’esclave qui aura fait frémir la plus grande puissance que la terre ait connue à cette époque.

Et quand l’Empire Roman aura cessé d’exister, le nom de Spartacus aura traversé les âges comme ultime symbole de résistance à l’oppresseur. La série arrive alors à nous délivrer un message d’espoir lors d’un des épisodes les plus tristes de l’histoire des séries TV.

6. Ted Lasso :

Après trois saisons aussi drôles que touchantes, Ted Lasso l’entraineur de football américain devenant coach de football en Angleterre fait un choix logique – tant il est bienveillant – mais pourtant difficile : quitter ses amis et son club pour retrouver son fils aux Etats-Unis qui a besoin de lui.

Evidemment que le coach Lasso n’allait pas laisser son fils seul et après son divorce déchirant avec son ex-femme, on espérait qu’il refasse sa vie en Angleterre mais au final sa priorité reste son fils. Le dernier épisode est l’occasion de voir l’impact que sa bienveillance aura eu sur son entourage et leur aura permis de se réaliser dans leur vie.

Si l’épisode en lui-même est classique, il est par contre la parfaite conclusion de l’aventure que nous avons vécue avec Ted Lasso et ce dernier en brisant le 4ème mur nous montrera à quel point, en seulement trois saisons, Ted Lasso nous aura apporté et nous manquera.

5. After life :

Peut-on se remettre de la mort d’un proche ? Comment vivre quand l’amour de sa vie est décédé ?

Pendant trois saisons, la série va tenter de répondre à ces questions. Et là où certaines séries vont tenter d’y répondre classiquement, After Life va choisir une voie plus difficile. Tony, magistralement interprété par Ricky Gervais, avait trouvé l’âme sœur et elle est morte. Il comprend que l’amour de sa vie était unique et au lieu de sombrer dans le désespoir et de nuire au gens autour de lui pour leur faire payer le prix de sa propre douleur, comme il le fait au début de la série, il choisira de renouer avec ceux qui l’entourent, de tenter de les aider à trouver le bonheur comme lui a pu l’avoir.

Les dernières images montrent successivement la disparition de son chien et de lui-même. Le message est délivré : nous sommes peu de temps sur cette Terre et notre but est juste d’essayer de rendre heureux les gens qui nous entourent car c’est la seule manière de trouver le bonheur quand on a tout perdu.

Oui vous allez pleurer pendant tout ce final.

4. Breaking Bad :

Que dire de ce final si ce n’est qu’il est parfait. Il a mainte fois été analysé alors nous ne garderons ici que deux scènes : Walter qui avoue à sa femme que même s’il a commencé à dealer pour sa famille, il a continué dans la voie du crime car il a aimé ça. Ultime moment de confession et d’accomplissement de l’anti-héros qui enfin embrasse pleinement sa destinée.

Puis, après une scène d’anthologie à la Scarface, vient le trépas du héros, en paix avec son destin. Quand on termine Breaking bad, on se dit juste : il n’y a rien à rajouter, c’est parfait.

3. The Crown :

Si le début de la dernière saison de la série s’était un peu éloigné de la reine pour nous parler de Diana, le final lui sera entièrement dédié.

Intimiste, nous pouvons voir ses doutes de femme au crépuscule de sa vie et ses interrogations sur sa fin de règne. Tout au long de l’épisode, les actrices l’ayant interprétée plus jeune viendront la questionner sur son devenir, sur ses derniers choix.

Et au final elle comprendra que son destin de Reine était aussi son destin de femme et que le fardeau qu’elle porte, seule elle peut l’assumer. Puis dans une scène quasiment onirique, nous la verrons longuement marcher vers la lumière, symbole touchant d’une Reine qui nous a quitté mais qui part en paix avec elle-même.

Simple, beau et émouvant, cet épisode est une ode complète à la série et nous questionne nous même sur le temps qui passe et sur le jour où nous devrons nous aussi quitter la scène. Vous sortirez changé du visionnage de cette série et en particulier de ce dernier épisode.

2. Mr Robot :

Pour expliquer la fin de Mr Robot, il faudrait expliquer toute la série ici. Mais pour résumer Elliot, le personnage principal, hacker de génie et aux multiples personnalités qui se battent pour le contrôle de son corps, finit par se débarrasser du dernier antagoniste et se retrouve plongé dans un monde fabuleux que son subconscient a créé.

Il doit alors faire face à une vérité dramatique, le Elliot qu’on suit depuis le début n’est pas le vrai Elliot, il est une des personnalités qui a pris le dessus sur le vrai protagoniste. Il doit alors accepter cette réalité et faire le bon choix. Si dans un premier temps il refuse de faire revenir le vrai Elliot, ce sera sa sœur qui le fera changer d’avis. Dans une scène magnifique à la BO formidable, il rejoint les autres personnalités et libère le vrai Elliot.

Puissant et magistral, cette fin intelligente reste un modèle d’écriture.

1. Code Quantum :

Samuel Becket, dit Sam, est un scientifique qui « saute » aléatoirement dans le temps pour venir en aide à des inconnus et corriger les erreurs du passé. Il s’incarne dans une personne existante et lui rend son corps une fois sa mission accomplie. Depuis le début de la série, il pense ne pas savoir comment rentrer chez lui.

Dans le dernier épisode il s’incarne lui-même pour la première fois et se retrouve dans un bar tenu par un homme qu’il a déjà rencontré dans le premier épisode. Au cours de sa mission, il va recroiser des personnes qu’il a déjà sauvées mais sous d’autres noms.

Très vite il va se rendre compte qu’il est dans une sorte de monde à côté du monde et que le Barman serait soit Dieu soit le Destin. Ce dernier lui fait une révélation forte, Sam contrôle inconsciemment ses « sauts » et son inconscient l’empêche de rentrer chez lui car il souhaite aider les gens plus que de rentrer « à la maison ».

Dieu ou le Destin lui donne (ou redonne) son libre arbitre en le faisant prendre conscience de la possibilité de choisir. Sam déclare alors qu’il veut aider Al, son meilleur ami, avant de rentrer chez lui, la femme de ce dernier s’étant remarié à contre cœur pensant ce dernier mort au Vietnam.

Sam « saute » dans le temps, rencontre la femme de Al et lui révèle qu’il est vivant et qu’il va rentrer. Puis écran noir avec deux textes sur fond noir : Al et sa femme sont heureux ensemble et ont des enfants, Samuel Becket n’est jamais rentré chez lui

A l’époque la série fut annulée avant sa fin, et les scénaristes durent conclure assez vite. Pourtant cette fin représente une des plus fortes et belles conclusions du monde des séries TV car elle délivre parfaitement le message de l’épopée de Sam.

En effet, on nous dit que Sam est bon inconsciemment, une bonté à l’état pur. Dieu ou le Destin lui donne conscience de son choix et de son destin. En pleine connaissance, Sam décide de consacrer sa vie aux autres et les aidera toujours. Il est purement bon même en pleine conscience.

En choisissant cette fin douce-amère mais si forte et cohérente par rapport au destin de son héros, la série nous délivre ce message : la bonté absolue peut exister et qu’elle soit consciente ou non, Samuel Becket incarne cette bonté.

Cette fin est parfaite.

TOP proposé par Grégory Caumes

TOP 2023 – SÉRIES

TOP 2023 – SÉRIES

TOP 2023 – SÉRIES

Comme pour le Top FILMS, notre chroniqueur Grégory nous propose son Top 10 pour les séries et un TOP pour les animés. 

TOP 10 de Grégory

1. Ted Lasso – Saison 3 (Apple TV)

2. The Crown – Saison 6 (Netflix)

3. One Piece – Saison 1 (Netflix)

4. Sanctuary – Saison 1 (Netflix)

5. Silo – Saison 1 (Apple TV)

6. La traque dans le sang – saison 1 (Netflix)

7. Monarch – Saison 1 (Apple TV)

8. Pax Massilia – Saison 1 (Netflix)

9. Warrior – Saison 3 (Pass Warner)

10.  Yu Yu Hakusho – saison 1 (Netflix)

 

1. Jujutsu Kaisen – Saison 2 (Crunchyroll)

2. Vinland saga – Saison 2 (Netflix)

3. Pluto – Saison unique (Netflix)

4. Onimusha – Saison 1 (Netflix)

5. Demon Slayer – Saison 4 (Crunchyroll)

6. L’attaque des titans – saison finale partie finale (Crunchyroll)

7. Castlevania : Nocturne – Saison 1 (Netfix)

8. Invincible – Saison 2 (Prime video)

9. Bleach: Thousand Year Blood War – partie 1 et 2 (Disney +)

10.  The Faraway Paladin – saison 2 (Crunchyroll)

 

TOP 2023 – FILMS

TOP 2023 – FILMS

TOP 2023 – FILMS

Comme tous les ans, les rédacteurs de La Minute Ciné se livrent à un exercice de synthèse périlleux dans le but d’échafauder leur classement des meilleurs films vus au cinéma en 2023. 

Voici le Top 10 films de chacun des trois rédacteurs, ainsi que le résultat du Top des abonnés.

TOP 10 de Grégory

1. Killers of the Flower Moon

2. Oppenheimer

3. Suzume

4. Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan

5. L’Astronaute

6. Les Trois Mousquetaires : Milady

7. Gran Turismo

8. La famille Asada

9. The Creator

10. Gueules noires

 

TOP 10 de Rémi

1. Past Lives

2. About Kim Sohee

3. Misanthrope

4. Hunger Games et la ballade du serpent et de l’oiseau chanteur

5. Super Mario Bros, le film

6. Barbie

7. Emily

8. Jeanne de Barry

9. Suzume

10. Tar

TOP 10 de Sébastien

1. Past Lives

2. L’Astronaute

3. Je verrai toujours vos visages

4. Vincent doit mourir

5. Misanthrope

6. La Tresse

7. The Whale

8. Babylon

9. Anatomie d’une chute

10. Oppenheimer

TOP 2023 des abonnés

TOP 2022 – SÉRIES

TOP 2022 – SÉRIES

TOP 2022SÉRIES

Comme pour le Top FILMS, notre chroniqueur Grégory nous propose son Top 10 pour les séries et les animés. 

TOP 10 de Grégory

1. House of the Dragon – Saison 1 (OCS)

Le retour du roi ou plutôt de la Reine des séries. Si la dernière saison de GOT était une déception, House of the Dragon est une master class avec un casting remarquable, une histoire extraordinaire, une mise en scène quasi parfaite. On pardonnerait presque (mais en fait non on le pardonne pas) à GRR Martin de n’avoir toujours pas sortie le tome 6 de GOT. Bref la série de l’année.

2. The Crown – Saison 5 (Netflix) 

Une telle régularité dans l’excellence est une quasi exception dans le monde des séries TV. Cette œuvre nous relate la vie de feu la Reine d’Angleterre Elizabeth 2. Le nouveau casting – au regard du saut dans le temps entre les saisons – est impeccable (Elizabeth Debicki est parfaite en Diana), la réalisation est toujours d’un niveau cinématographique. On notera en particulier les épisodes 3 et 6 qui sont parmi les meilleurs de l’œuvre, toute saisons confondues.

3. For All Mankind – Saison 3 (Apple TV)

Cette Dystopie qui voit la Russie arriver en premier sur la Lune est toujours aussi forte dans sa partie science-fiction que dans sa partie sociétale. C’est assurément la meilleure série SF de ces 10 dernières années.

4. Demon Slayer – Saison 2 partie 2 : le quartier des plaisirs (Crunchyroll)

Après avoir subit une terrible perte, les pourfendeurs de démons se rendent au quartier des plaisirs pour enquêter sur de mystérieuses disparitions. Avec cette partie, Demon Slayer continue à prouver que l’animation japonaise est la meilleure au monde, un grand moment pour ce shonen mélancolique.

5. L’Attaque des Titans 4 – Saison finale – Partie 2 (Crunchyroll)

Je ne rentrerai pas dans les détails de l’intrigue pour ne pas spoiler ceux qui ne connaissent pas encore ce chef d’œuvre mais cette partie va encore plus loin dans son analyse de l’humanité qui peut parfois être pire que les Titans qu’elle doit affronter. Une œuvre dure mais indispensable à voir.

6. Stranger Things – Saison 4 partie 1 et 2 (Netflix)

La série reste toujours au top avec un des meilleurs antagonistes du monde du petit écran sur ces dernières années. Vivement la conclusion finale de cette épopée nostalgique.

7. Cobra Kai – Saion 5 (Netflix)

Une série qui fait toujours du bien, la suite de Karate Kid continue à nous transporter et clôt un grand nombre d’intrigues dans ce chapitre. Le final est jouissif au possible.

8. Andor – Saison 1 (Disney +)

Enfin du bon Star Wars !!!! Une aventure mature, sombre avec très peu de fan service – mais quand il y en a c’est de grande qualité comme la mention des rakatas. Et visuellement, certains plans sont plus beaux et innovants que toute la postologie.

9. Tokyo Vice – Saison 1 (Mycanal)

Une enquête sur le monde des yakuzas avec l’incroyable Ken Watanabe, pas besoin d’en rajouter.

10.  Outer Range saison 1 ex aequo avec Reacher saison 1 (les deux sur Prime Vidéo)

Deux petites pépites sur Prime Vidéo, Outer Range série mêlant western et fantastique et Reacher série policière efficace sont clairement des très belles découvertes de cette année.

TOP 2022 – FILMS

TOP 2022 – FILMS

TOP 2022FILMS

Comme tous les ans, les rédacteurs de La Minute Ciné se livrent à un exercice de synthèse périlleux dans le but d’échafauder leur classement des meilleurs films vus au cinéma en 2022. 

Voici le Top 10 films de chacun des trois rédacteurs, ainsi que le résultat du Top des abonnés.

TOP 10 de Grégory

1. Novembre 

Un film parfait sur un thème très sensible et compliqué à traiter. Un film nécessaire au regard du devoir de mémoire. Le casting est impeccable.

2. Top Gun: Maverick 

Meilleur que le premier en tout point, du pur cinéma de divertissement comme on en fait plus. Une claque tout simplement

3. La Nuit du 12

Traiter de l’impact psychologique des affaires non résolues sur les policiers était un pari risqué mais ce film s’en sort à merveille. Une pépite à ne pas louper.

4. Le Visiteur du Futur

Enfin la suite de la web série et qu’il est bon de voir la science-fiction française à ce niveau, vivement la suite.

5. Everything, Everywhere, All At once

Un film sur le multiverse complétement fou, un délire total avec une Michelle Yeoh au sommet de son art.

6. Bullet Train

Ce n’est pas du Tarantino mais ça y ressemble fortement. Une comédie d’action sanglante avec Brad Pitt dans le « bullet train » japonais qui fait un bien fou.

7. La petite némo et le monde des rêves

Une histoire touchante sur le monde des rêves. Enchanteur, étonnant et émouvant donc à ne pas louper.

8. Trois milles ans à t’attendre

Un conte sur l’amour à travers le temps passionnant. En même temps quand le narrateur est Idris Elba en Djinn millénaire et que son histoire nous est contée par le réalisateur George Miller, ça ne peut être qu’une réussite.

9. Dragon Ball Super : Super Hero

Le retour de Dragon Ball au cinéma. Malgré un design étonnant, une histoire qui semble revenir aux sources du manga et de l’animé et met enfin en avant d’autres personnages que Goku et Végéta.

10. Kompromat

Un film inspiré d’une histoire vraie sur l’incarcération injustifiée d’un Français en Russie suite à un « Kompromat » (montage d’un faux dossier pour nuire à une personne). Particulièrement bien filmé et haletant avec un Gilles Lelouch très convaincant, comme toujours.

TOP 10 de Rémi

1. Armageddon Time

2. Everything, Everywhere, All At Once

3. La Nuit du 12

4. As Bestas

5. Sans Filtre

6. The Batman

7. Barbare

8. Buzz l’Eclair

9. Spencer

10. Contes du hasard et autres fantaisies

TOP 10 de Sébastien

1. Leila et ses frères

2. Top Gun: Maverick

3. Avatar la voie de l’eau

4. La Nuit du 12

5. As Bestas

6. Armageddon Time

7. The Execution

8. Les Banshees d’Inisherin

9. Blonde

10. Novembre

TOP 2022 des abonnés

TOP SCIENCE-FICTION – Les films à voir

TOP SCIENCE-FICTION – Les films à voir

Les 10 films de science-fiction à voir au moins une fois dans sa vie !

Il est évident que lorsque l’on parle de science-fiction, les noms de Spielberg, Kubrick, et bien d’autres experts en la matière, nous viennent à l’esprit. Mais d’autres arrivent à se faufiler dans cette sélection éclectique. La liste pourrait évidemment s’allonger mais quand il faut en retenir que 10, il faut faire des choix. Bien évidemment ce listing est totalement suggestif et subjectif.

 

Voici notre sélection des 10 incontournables de la science-fiction à avoir vu :

Métropolis (1927, de Fritz Lang) :

Il s’agit du premier film de science-fiction digne de ce nom avec des effets visuels qui ont révolutionné pour l’époque, un modernisme total. Un film au message novateur, précurseur et qui n’a pas pris une ride et a lancé véritablement le genre.

Planète interdite (1956, de Fred McLeod Wilcox) :

Il s’agit non seulement du premier film de science-fiction en cinémascope de SF mais celui aussi qui a réussi à populariser pour de bon le genre avec un scénario solide, très apprécié par le public et qui fut aussi une date charnière entre le vieux cinéma et le nouveau cinéma fantastique.

2001 l’odyssée de l’espace (1968, de Stanley Kubrick) :

D’une beauté à couper le souffle et au style bien différent, Kubrick a enfin réussi à rendre la science-fiction comme un genre sérieux et majeur. Avec un réalisme impressionnant jamais vu jusqu’ici, en prenant compte de l’apesanteur, la gravité, la place de l’Homme dans l’univers, ce film a révolutionné totalement le cinéma de science-fiction. Cette oeuvre sidérale nous fait relativiser sur l’existence et nous laisse encore aujourd’hui sur quelques questions mystérieuses.

Star Wars (1977, de George Lucas) :

Avec Star Wars c’est l’explosion du cinéma visuel avec des effets spéciaux impressionnants, un rêve devenu réalité, au cinéma et sur écran géant on est carrément hypnotisé par ce genre d’effets spéciaux d’une technologie très avancée. George Lucas a engendré ce qu’on appelle le cinéma de demain. Bien que 2 autres films existent dans sa filmographie, on peut clairement dire que sa carrière est faite sur cette galaxie lointaine où règne en maître le combat intergalactique.

Alien, le huitième passager (1979, de Ridley Scott) :

L’espace n’aura jamais été aussi terrifiant que dans Alien, le film d’horreur spatial. L’équipage du Nostromo, dirigé par le lieutenant Ellen Ripley (interprété par Sigourney Weaver), est prêt à rentrer sur terre, mais une rencontre extra-terrestre des plus effrayantes va bouleverser leur plan. Survivre ou mourir, à des années lumières de la terre, un survival galactique.

Terminator (1984, de James Cameron) :

Une franchise amorcée par James Cameron, et qui depuis continue de fabriquer de nouveaux films. A chaque génération, un nouvel opus qui nous renvoie dans le passé, le futur, tout en conservant notre figure emblématique incarnée par Arnold Schwarzenegger, certes vieux mais pas obsolète. Si la guerre entre les humains et les machines n’a pas dit son dernier mot, c’est grâce à ce film majeur, qui à son époque, décelait déjà, une dérive technologique potentielle.

Retour vers le futur (1985, de Robert Zemeckis) :

Trilogie incontournable et culte, Retour vers le futur est un chef d’oeuvre d’ingénosité, d’innovations techniques, le tout alliant l’aventre et l’humour. Un film a voir à tous âges et qui émerveillera petits et grands. Parcourez l’espace-temps au volant de la célèbre Delorean, à travers 3 époques, 3 films et le tout qui ne prend pas une ride.

Matrix (1999, des soeurs Wachowski) :

A sa sortie, personne n’avait jamais vu ça. Un véritable ovni de fiction doté d’effets spéciaux encore inédits. Avec des acteurs très en forme, une approche très futuriste, sa proposition d’un monde alternatif, Matrix a révolutionné l’ère numérique. On se demande encore aujourd’hui si on doit choisir la pilule bleue ou rouge, et si notre monde est bien réél. En plus d’une forme révolutionnaire, le film aborde sur le fond des questions existentielles.

Avatar (2009, de James Cameron) :

Certains crient au génie, d’autres à une vulgaire copie revisitée de Pocahontas. Il est évident, que le film a fait couler beaucoup d’encres, mais surtout fait beaucoup de recettes. Il s’agit du seul film a avoir dépassé les 2 millards de de dollars de recettes. En tout cas, un point est indéniable, celle de son avancée numérique, avec des images d’un réalisme impressionnant et sans précédent. Avant-gardiste sur pas mal de points, comme pour la qualité de sa 3D, le film nous plonge en total immersion.

Interstellar (2014, de Christopher Nolan) :

Si les voyages dans l’espace, le temps en général et les sciences du cosmos vous passionnent, alors il ne faudra pas passer à côté de ce film. Un film d’une envergure colossale et passionnant bien au-delà de la narration terrestre. 2H40 que l’on ne voit pas passer, d’une maîtrise implacable qui vous apprendra bien plus sur l’humain que n’importe quelle œuvre plus terre à terre.